• Bienvenue sur la nouvelle version du forum Guide de généalogie,

    Si vous avez du mal à vous connecter, faites une demande de réinitialisation de mot de passe : Réinitialiser mon mot de passe
  • Découvrez la nouvelle section du forum : Réalisations dans Généatique. Montrez et partagez vos créations d'arbres dans Généatique !
    Et participez au concours !

saisie des noms de famille

Membre
Bonjour à toutes et tous,
Je recherche comment modifier le paramètre de saisie des noms de famille pour ceux commençant par LE.
exemple dans ma généalogie il y a des "LE HARDY" ou "LE MERRER" qui sont toujours inscrits automatiquement en "le HARDY" ou "le MERRER".
avez vous la solution ou cette option n'existe pas?
Cordialement
Patrice HODIERNE
14500 VIRE.
 
Membre expert
Modérateur
BétaTesteur Généatique
Ambassadeur Généatique
Non, il n'y a pas d'option pour cela ; le plus simple est d'écrire LEHARDY en un seul mot et d'ajouter ensuite un espace après le LE.
Vous pouvez aussi saisir le L en appuyant sur la touche Maj. puis continuer sans appuyer sur cette touche Maj.
Plus généralement, la touche Maj. contrarie (inverse) l'automatisme majuscule/minuscule. Dans votre cas en transformant le "l" minuscule en "L" il indique en plus au logiciel qu'il ne s'agit pas d'une particule et la suite de la saisie sera donc en majuscules.
 
Dernière édition:
Membre actif
La méthode standard de Généatique pour les noms avec article est non seulement d'écrire "le BIHAN", ou "le PETIT" mais de gérer les classements dans les listes alphabétiques sur la première lettre du nom principal.
Ainsi, les le BIHAN seront à la lettre B et les le PETIT à P.
Ce qui est excellent, car pour mes ancêtres bretons cet article apparait ou disparait au gré des époques et des scribes. Je suis donc très heureux de retrouver tous mes "BIHAN" et "le BIHAN" classés ensemble !!

NB : ce qui est valable pour les articles l'est aussi pour les particules (de, de la, du, van...).
 
Membre actif
La méthode standard de Généatique pour les noms avec article est non seulement d'écrire "le BIHAN", ou "le PETIT" mais de gérer les classements dans les listes alphabétiques sur la première lettre du nom principal.
Ainsi, les le BIHAN seront à la lettre B et les le PETIT à P.
Ce qui est excellent, car pour mes ancêtres bretons cet article apparait ou disparait au gré des époques et des scribes. Je suis donc très heureux de retrouver tous mes "BIHAN" et "le BIHAN" classés ensemble !!

NB : ce qui est valable pour les articles l'est aussi pour les particules (de, de la, du, van...).
Sauf que sur les actes d'état civil il est écrit (par exemple) LE BIHAN et non le BIHAN ou encore LE PETIT et non le PETIT !
* Sur la plupart des registres d'état civil, on trouve en fin d'année civile, un classement par ordre alphabétique des évènements. Dans ces listes (exemple) LE BIHAN est écrit BIHAN (LE) mais UNIQUEMENT dans ces listes.

Personnellement, sous Généatique, comme partout d'ailleurs, j'écris toujours les noms de famille tels quels ( Ex: LE BIHAN) et ça ne me pose pas de problème dans mes recherches
 
Membre actif
N'oubliez pas que c'est le vingtième siècle qui fige l'orthographe des noms de famille qui avant sont très fluctuants.
Mon arrière grand-père est né en 1873. Sur son acte de naissance il est écrit :
Alain TALLEC fils de Jean LE TALLEC.
Heureusement, dans les listes et tableaux de Généatique, ils sont regroupés sous la lettre T, car j'ai 364 porteurs de ce patronyme dans ma base, avec ou sans l'article.
 
Membre expert
Modérateur
BétaTesteur Généatique
Ambassadeur Généatique
Ce "Le" est très fluctuant ; je n'ai pas eu de mal à trouver un acte dans ma généalogie où un "GAGNEUR" est fils de "Le GAGNEUR" (en 1696 dans la Meuse):

gagneur.png

J'ai un beau-frère breton qui se nomme LE ROUX ; je sais qu'il tient beaucoup à ce que ce soit en deux parties mais je ne sais pas encore si c'est "le Roux" ou "Le Roux". Je vais le lui demander...
 
Membre expert
Modérateur
BétaTesteur Généatique
Ambassadeur Généatique
J'ai ma réponse : Pour lui c'est "Le Roux", pas "le Roux" et surtout pas Leroux ou Roux. Donc pour Généatique c'est "LE ROUX"
 
Dernière édition:
Membre actif
J'ai aussi des actes concernant cette famille où deux frères témoins sont nommés (XVIIIe siècle) :
François & Jacques les Tallec, frères du marié.

Et ce n'est pas un cas isolé d'accord grammatical dans les noms. Il y a aussi les patronymes de femmes qui sont accordés : ROUVIÈRE fille de ROUVIER, PESCHAIRE fille de PESCHIER, etc...
 
Membre actif
Sauf que sur les actes d'état civil il est écrit (par exemple) LE BIHAN et non le BIHAN ou encore LE PETIT et non le PETIT !
Ce n'est pas aussi simple dans le même acte (mais ce n'est pas un acte d'état-civil), la même personne est orthographiée leboucher, boucher et le boucher, aucune majuscule, c'était en 1650 et l'écriture de ces actes est remarquablement lisible pour cette époque (je soupçonne que les actes étaient rédigés par un moine de l'Abbaye toute proche). C'est en Normandie, mais au contraire de la Bretagne les particules ont eu tendances à se raccrocher au nom d'où les LEBOUCHER, LAPERSONNE, donc le classement alphabétique de Généatique ne marche pas en Normandie. Je ne demande pas une évolution du logiciel, les équivalences des noms sont très bien pour régler ces problèmes de recherche.
 
Membre actif
Lesoucis, c'est que nous sommes des centaines/milliers d'utilisateurs avec chacun ses envies ou préférences.
On ne peut contenter tout le monde, déjà que Généatique est devenu une usine à gaz, impossible de satisfaire les exigences de chacun !
 
Membre actif
Reconnaissons surtout que le problème des patronymes et de leurs évolutions est très complexe avec des variations d'une époque et d'une région à l'autre...
Donc, pas de solution universelle.
 
Membre actif
pour mes ancêtres bretons cet article apparait ou disparait au gré des époques et des scribes.
Eh oui, car en Breton on ne prononce pas les particules. Aujourd'hui plus grand monde ne s'exprime en Breton et donc les particules sont correctement renseignées lors des déclarations de naissance. Autrefois dans nos villages bretons la langue usuelle était bien le Breton, loin voir très loin devant le Français. Lors des déclarations de naissance en mairie, la population donnait le nom de famille en Breton et donc sans la particule.
Il en résulte que dans les registres d'état civil on retrouve les deux orthographes pour une même famille !
 
Membre actif
J'ai même un exemple encore plus frappant, et ce n'est pas si ancien puisque cela se passe en 1960.
Monsieur LE FORESTIER déclare son fils en mairie, monsieur parle breton et donne donc le nom de FORICHER (traduction en breton de Forestier) à l'officier d'état civil (qui lui est un pur produit Français).

Moralité, aujourd'hui cet enfant ne porte officiellement pas le nom de son père et impossible pour cette famille de faire corriger.
 

gratuit

Haut