• Bienvenue sur la nouvelle version du forum Guide de généalogie,

    Si vous avez du mal à vous connecter, faites une demande de réinitialisation de mot de passe : Réinitialiser mon mot de passe

Gestion des SOURCES

Membre actif
Réflexions sur la gestion des sources.
Via le : Dictionnaire des données/Description de la source, GT affiche toutes nos sources telles qu’elles ont été saisies dans le cadre d’un événement : Individu : INDI (BIRT, MARR, DEAT…etc).
Exemple d’une description d’une source avec GT :
- Type : Naissance, Baptême, Mariage, Décès….etc.
- Descriptif : il s’agit de décrire le document qui contient l'information (un registre paroissial, un registre d’état-civil, une table décennale… etc.)
Je prends un exemple :
[Type] Mariage [Descriptif] AD59 en ligne - 5Mi011R022 - TRELON / BMS (lacunes) [1694-1792] - vue 1138/1208
Il est très pratique d’aller dans le détail, notamment mentionner le N° de la vue (ou n° de la page), c’est une information très utile, surtout lors d’une exportation GNN.
Toutefois, avec cette façon de procéder, GT crée une nouvelle ligne à chaque saisie analytique du Descriptif de la source. Voir copie d’écran du résultat donné.
Or, il serait possible « d’alléger » ces multiples inscriptions d’une même source qui ne différent que par le N° de la vue (ou page comme on voudra).
Pour ce faire GT pourrait ajouter un 3ème champ : [page]
Ce qui donnerait une gestion de « Sources » dans GT, toujours selon notre exemple :
[Type] Mariage [Descriptif] AD59 en ligne - 5Mi011R022 - TRELON / BMS (lacunes) [1694-1792] – 1208 vues [Page] 1138
Du coup, au lieu d’avoir 29 lignes répétées d’une même source, il n’y en aurait plus qu’une seule.
Remarques :
R1 – Il y aurait une meilleure lisibilité de nos sources.
R2 – Aucun problème vis-à-vis de la norme Gedcom puisque sous le Tag SOUR, l’on peut ajouter le Tag PAGE.
Autre possibilité :
Ajouter ce n° de page directement dans la transcription, ce qui donnerait :
Baptême de Sylvestre LEFÉVRE – Trélon 1700, vue 77
L'an mil sept cent le vingt-huitième jour du mois de février je soussigné vicaire …/…
Questions :
Q1 – Y-aurait-il un intérêt à alléger le dictionnaire de sources ou peu importe le nombre de lignes de descriptions des sources ?
Q2 – Qu’en pensez-vous ?
Jean-Jacques
 
Fichiers joints
  • GT2019_Sources.jpg
    GT2019_Sources.jpg
    488.6 KB · Affichages: 654
Membre actif
bonjour

Si vous mettiez dans type :
Mariage : AD59 en ligne - 5Mi011R022 - TRELON / BMS (lacunes) [1694-1792]

et dans descriptif :
vue 1138/1208
 
Membre actif
Je trouve que c'est une bonne idée
Le champ Type ne fait que 30 (ou 31 caractères) donc ça ne rentre pas, Il est certainement possible de raccourcir, est-il utile de préciser "Mariage" puisque c'est un événement mariage, mais cela manquera quand même de place pour mettre la suite.... à moins de trouver d'autres choses à supprimer.
Donc la bonne solution serait peut-être que le CDIP augmente la taille du champ Type pour les sources, mais cela peut poser un problème avec l'export GEDCOM où, il me semble, les lignes sont limitées en nombre de caractères.
 
Membre actif
Bonsoir dfx,
Ce serait une bonne idée si.......
1 - Le Type c'est la nature de la source, c'est-à-dire la nature de l'événement, Tag Gedcom : EVEN = BIRT, MARR, DEAT…etc.
2 - La description de la source c'est l'affichage des sources dans le cadre d’un événement décrit dans le "Type", c'est le Tag Gedcom : SOUR.
3 - De toute façon il n'y a pas assez de caractères dans Type pour que l'ensemble de l'info entre....mais plus important, il n'est pas souhaite de changer la sémantique GEDCOM qui reste notre norme à respecter.
Je persiste à militer pour que le CDIP ajoute la case "Page" Tag Gedcom PAGE (sous SOUR), ce qui n'est pas insurmontable et qui, de surcroît resterait en phase avec la norme GEDCOM.
En pièce jointe, ce que donnerait cette modification.
Jean-Jacques
 
Fichiers joints
  • GT2019_gestion_sources.jpg
    GT2019_gestion_sources.jpg
    46.6 KB · Affichages: 591
Membre actif
bonsoir
TOURFL":iuz4j6h9 a dit:
1 - Le Type c'est la nature de la source, c'est-à-dire la nature de l'événement, Tag Gedcom : EVEN = BIRT, MARR, DEAT…etc.
2 - La description de la source c'est l'affichage des sources dans le cadre d’un événement décrit dans le "Type", c'est le Tag Gedcom : SOUR
Non, le "Type" est le tag "SOUR" de niv 2, le niv 1 étant l'événement BIRT, MARR, etc
Le champ "description" est le tag "TEXT" de niveau 3.

TOURFL":iuz4j6h9 a dit:
3 - De toute façon il n'y a pas assez de caractères dans Type pour que l'ensemble de l'info
A l'évidence pour votre utilisation, mais peut-être que 30 caractères est amplement suffisant pour l'ensemble des utilisateurs.
Quant à ajouter un troisième champ "page", cela commence a faire lourd et comment insérer cela dans l'environnement GedCom et comment les imports de celui ci seront interprétés par les différents logiciels ?

De plus j'ai arrêté de mettre autant d'info aussi précises, sachant les côtes des MMS des AD ne sont pas toujours figées.
J'ai eu l'exemple aux AD des Ardennes où ils ont fait des regroupements et/ou scissions des registres.
Dans votre exemple je pense que [AD 59 TRELON 1694-1792] serait suffisant et à l'avantage de rentrer dans les clous …

Ce n'est que ma position
 
Membre actif
Bonsoir,
Ce serait bien d'avoir d'autres avis, car selon l'état de mes connaissances, la gestion des sources par rapport à la norme GEDCOM est tout autre voir copie extrait Gedcom en pièce jointe :
- Le Tag SOUR est bien de niveau 2 = OK, il est destiné à la description de la source (ici : Trélon (Nord) – BMS (1635-1726) Lacunes – 250 vues)
- Le Type c’est le Tag EVEN = l’événement et c’est un Tag de niveau 3 (ici : BAPM)
- La Page c’est un Tag PAGE et c’est un Tag de niveau 3 (ici : PAGE 49)
C'est un respect STRICT de la norme Gedcom et non une lourdeur...c'est même le contraire.
Justement ce respect de l'environnement GedCom en import/export, est interprétable parfaitement par les différents logiciels.
Jean-Jacques
 
Fichiers joints
  • SOUR_Gedcom.jpg
    SOUR_Gedcom.jpg
    30.3 KB · Affichages: 579
Membre actif
Je vais avoir beaucoup de mal à vous convaincre !!

extrait d'un gedcom :

0 @F1@ FAM
1 HUSB @I1@
1 WIFE @I4@
1 MARR
2 SOUR champ type de source
3 TEXT champ description de source
...
0 TRLR

TOURFL":3tuif7c5 a dit:
Le Tag SOUR est bien de niveau 2 = OK, il est destiné à la description de la source (ici : Trélon (Nord) – BMS (1635-1726) Lacunes – 250 vues)
C'est juste, mais ce qui juste aussi c'est que le tag SOUR est bien lié au champ "type de la source" et non à la "description de la source", voir l'extrait ci dessous.
 
Membre actif
Bonsoir,
Ce n'est pas me convaincre qui est important dans mon post mais les : "Réflexions sur la gestion des Sources"
De plus, je ne cherche pas à avoir raison, je cherche à ce que GT respecte la norme Gedcom en matière de gestion des sources.
Comme vous le savez certainement, je gère plusieurs bases associatives et je reçois des GEDCOM issus de toutes sortes de logiciels et c'est vraiment galère quand la norme GEDCOM n'est pas respectée.
Or, pour valider un fichier généalogique, il est impératif de se référer aux sources...et tous les logiciels ne suivent pas la recommandation de la norme GEDCOM en la matière.
Par exemple quand vous écrivez que le tag SOUR est lié au champ "type de la source" et bien ce n'est pas en accord avec la grammaire GEDCOM.
Ce que dit la grammaire GEDCOM à propos de la source (vous pouvez lire la norme sur de nombreux sites du Web), j'en rappelle ici l'essentiel :
==> SOUR {source} : document d'origine ou source initiale de l'information = il s’agit de décrire le document d'origine qui contient l'information
==> TYPE {type} : définition complémentaire de l'identificateur précédent = le tag EVEN (Mariage, déçès, naissance...)
==> TEXT {text} : texte exact provenant d'un document original = la transcription de l'acte.

Utiliser le champ TEXT comme champ de la description de la source n'est pas respecter la norme GEDCOM
Jean-Jacques
 
Membre actif
Libre à chacun de remplir les champs concernant SOURCES dans GT comme il l’entend.
Toutefois si l’on a à cœur de respecter la grammaire Gedcom :
- Le champ « Type » est prévu pour contenir le nom de l’événement : Mariage, Décès, Naissance…
- Le champ « Descriptif » est prévu pour décrire le document d’origine qui contient l'information.
C’est à ce niveau que je pose la réflexion : soit l’on décrit le document source avec un minimum d’informations, soit on le décrit analytiquement, c’est-à-dire jusqu’à indiquer le n° de page, ce qui est mon choix.
Dans ce cas, je constate lors de la consultation dans le « Dictionnaire des données/Descriptif de la source, que GT crée une multitude de lignes correspondantes à chaque saisie analytique du descriptif de la source…alors que celles-ci ne diffèrent que par le n° de page…(voir copie d’écran de mon post initial), d’où mon interrogation :
==> Y-aurait-il un intérêt à alléger le dictionnaire de sources ou peu importe le nombre de lignes de descriptions des sources ?
De ce constat, 2 options :
Op 1 – Il n’y a aucun intérêt à alléger le dictionnaire des sources, dans ce cas allons-y gaiement en intégrant le n° de page dans le descriptif de la source.
Op 2 – Il y a un intérêt (allégement, gain en rapidité d’exécution de GT, meilleure visibilité de nos sources), dans ce cas il serait utile de gérer la PAGE conformément à la norme Gedcom (Tag PAGE de niveau 3).
Notons au passage que la norme Gedcom prévoit la gestion du N° de page de façon indépendante et ce n'est pas un hasard si d'autres logiciels le gère de cette façon.
 
Membre actif
TOURFL":10a1vhql a dit:
Le champ « Type » est prévu pour contenir le nom de l’événement : Mariage, Décès, Naissance…- Le champ « Descriptif » est prévu pour décrire le document d’origine qui contient l'information.
NON Le champ "type", correspondant au tag SOUR, est de niveau +1 a celui de l'événement MARR, DEAD, etc … C'est ainsi dans Genatique comme dans les standard GedCom. Le CDIP pourrait l'augmenter à 99 car.

Pour le champ descriptif, niveau +1 à SOUR, le CDIP a choisi le tag TEXT
A noter qu' il existe le tag PAGE

C'est votre interprétation des TAG qui vous met dans l'erreur, le tag SOUR n'a vocation à désigner un événement

Mais ce n'est que mon avis, il serait souhaitable d'avoir l'avis d'autres membres du forum ...
 
Membre actif
dfx":bit4now2 a dit:
C'est votre interprétation des TAG qui vous met dans l'erreur, le tag SOUR n'a vocation à désigner un événement.Mais ce n'est que mon avis, il serait souhaitable d'avoir l'avis d'autres membres du forum ..
NON, ce n'est pas mon interprétation des Tags MAIS ce sont les définitions de la grammaire GEDCOM que je note à nouveau ici :
==> SOUR {source} : document d'origine ou source initiale de l'information = il s’agit de décrire le document qui contient l'information
==> TYPE {type} : définition complémentaire de l'identificateur précédent = le tag EVEN (Mariage, déçès, naissance...)
==> TEXT {text} : texte exact provenant d'un document original = la transcription de l'acte.

OUI, il serait souhaitable d'avoir d'autres avis

Jean-Jacques
 
Membre actif
Pour mes sources, dans Type je mets "AD 14 Nom de la commune" ou "Document de famille" et dans le descriptif je mets juste le numéro de page. C'est peu en tout cas pas assez, et depuis quelques mois, j'envisage de mettre la cote, mais dans Type ou dans Descriptif ? Type ne contient pas assez de caractères.
Je me suis replongé dans la norme Gedcom :mrgreen:, et j'ai regardé ce que Généatique exporte :
1) le champ Type est exporté dans le tag SOUR qui a pour définition (si je traduit bien) "document d'origine ou source initiale de l'information".
2) le champ Descriptif est exporté dans le tag TEXT qui a pour définition (si je traduit bien) "texte exact provenant d'un document original"

J'en déduis que dans le champ Type, on devrait mettre la référence de l''acte : cote des archives, commune, peut-être la page... et dans le champ descriptif on devrait mettre la transcription de l'acte. C'est un peu absurde.
Cela ne correspond pas non plus à ce qui est indiqué dans le guide de Généatique : Type = Photocopie, Base de données, Archives familiales et Descriptif = Commune + indication du registre + numéro de l'acte).
Pour le Type à la rigueur, en ajoutant cote aux AD, cela pourrait passer, mais il aurait fallu l'appeler Source ou Référence de la source.

En conclusion : il me semble que vouloir mettre de l'ordre dans ses sources pour être conforme à la norme GEDCOM va donner beaucoup de travail.
Pour le champ page ou vue, c'est une bonne idée qui permettrait de diminuer le nombre de lignes dans le dictionnaire des données et surtout de rendre plus lisible ces sources, mais est-ce que ce champ avec le TAG PAGE serait repris dans Geneanet ?
Désolé, mon avis n'est pas très constructif.
 
Membre actif
AL1493":39k7l99l a dit:
Je me suis replongé dans la norme Gedcom, et j'ai regardé ce que Généatique exporte :
1) le champ Type est exporté dans le tag SOUR qui a pour définition (si je traduit bien) "document d'origine ou source initiale de l'information".
2) le champ Descriptif est exporté dans le tag TEXT qui a pour définition (si je traduit bien) "texte exact provenant d'un document original"
Bonsoir Alain et tous,
Je ne suis pas un expert de la norme Gedcom, par contre l'expérience, car je décode de nombreux Gedcom (comme gestionnaire de bases associatives) venant de toutes sortes de logiciels de généalogie, me donne une vue élargie en matière de gestion des Sources.
En pièce jointe j'ai repris l'exemple d'un explorateur Gedcom d'un fichier que j'ai reçu et qui gère parfaitement la situation des sources (Type, Descriptif, Page, Texte), voir en pièce jointe ce qui devrait être aussi...faisable dans GT.
Le CDIP devrait se prononcer sur ce point car -avec la réserve que je puisse me tromper- le guide de Généatique, mentionne bien ce que l'on doit mettre dans Type (Photocopie, Base de données, Archives familiales) et dans Descriptif (Commune + indication du registre + numéro de l'acte), mais la gestion de la syntaxe GEDCOM de ces champs n'est pas en accord avec les définitions du guide.
Je ne pense pas qu'une modification de la syntaxe GEDCOM crée le bazar, elle permettrait de se mettre en conformité avec les définitions figurant dans le guide de GénéaTique.
Je m'excuse d'insister, mais la gestion des sources ne souffre d'aucune approximation.
Jean-Jacques
 
Fichiers joints
  • Source_Gedcom.jpg
    Source_Gedcom.jpg
    195.2 KB · Affichages: 330
Membre actif
En ce qui concerne la gestion des sources, il existe actuellement deux méthodes.

- Le mode simple :
- La source dans ce cas est l'acte en lui-même.

- Le mode complet :
Ce mode comprend deux parties :
- La source qui est le livre qui contient l'acte.
- La citation qui est l'acte
La deuxième méthode est utilisée par des logiciels plus modernes et souvent US.


La plus part des logiciels laissent le choix aux utilisateurs d'utiliser l'une ou l'autre méthode.

Pour ne pas faire de publicité pour l'un ou l'autre des logiciels, voila ce que Ancestry dit des sources sur son cite.


Terminologie de la source

- Citation : une référence à une information spécifique sur un fait ou un événement dans votre arbre généalogique. Elle devrait aider les autres chercheurs à retracer vos pas et à trouver les mêmes informations.

Exemple : Année : 1930; Lieu du recensement : Idaho, Comté de Gooding, circonscription de Wendell; Publication NARA : T626; Rouleau : 399; Feuille : 7A; District de recensement : 24-8; Image numérique : 1062.0.

- Source : il s’agit du document, index, ouvrage, personne ou autre matériel (y compris les informations de publication correspondantes) auprès duquel ou de laquelle vous avez trouvé l’information liée à un fait ou un événement dans votre arbre.

Exemple : Recensement Fédéral des États-Unis de 1930, publié en ligne par Ancestry, 2002, Provo, Utah, USA; Indexé par Ancestry à partir de tableaux sur microfilms du Recensement décennal fédéral américain de 1930. Données imagées de l’Administration nationale des archives et documents, T626, 2 667 rouleaux, National Archives and Records Administration, Washington, D.C.

- Référentiel : il s’agit de la bibliothèque ou autre endroit où la source a été trouvée.

Exemple : New York Public Library, Ancestry, etc
 
Membre actif
Bonjour TOURFL
Je ne suis pas non plus un expert de GEDCOM
Je suis d'accord avec vous, sauf sur un point, qu'est-ce qui vous fait écrire que la donnée EVEN devrait correspondre au champ Type de Généatique ? Puisque cette donnée (Type) est exportée dans le tag SOUR, ce devrait être la source, qui peut être une photocopie, un document de famille, une base de données. En cela le guide est correct (presque), à mon avis il devrait (surtout) indiquer aussi la cote pour les documents des Archives Départementales, et il reste une ambigüité, car si on a une photocopie, c'est qu'il y a un document original et c'est bien ce document qui devrait être décrit.
Le guide Généatique ne nous aide pas vraiment.
Je crois que nos divergences viennent de la façon d'analyser le problème (mais je ne sais pas qui a raison, en tout cas c'est bien d'avoir plusieurs points de vue) :
Vous analysez des GEDCOM issus de logiciels de généalogie pour en déduire ce qu'il faudrait mettre dans les champs de Généatique, mais y a-t-il un logiciel qui traite correctement les exports GEDCOM ? Dans le cas du tag EVEN, est-ce que ce n'est pas le logiciel qui a exporté la donnée qui correspond à l'événement traité, ici l'inhumation ?
Je regarde dans quels tags Généatique exporte ses données et j'en déduis les données qu'il faut mettre dedans (et là les noms des champs affichés à l'écran sont à côté de la plaque).
Pour jrfloquet : comme nous n'avons pas de possibilité de saisir les données Citation et Référence, je pense que pour Généatique, on est dans le Mode simple . La source est l'acte lui-même, mais la question est que met-on dans Type et dans Descriptif de Généatique, le but est que n'importe qui puisse retrouver l'acte (quand il s'agit de données publiques bien sûr).
 
Membre actif
Réponse à la question :
La source est l'acte lui-même, mais la question est que met-on dans Type et dans Descriptif de Généatique, le but est que n'importe qui puisse retrouver l'acte (quand il s'agit de données publiques bien sûr).

Je saisi le stricte minimum, avec cela on sait ou est l'acte et on a son numéro et Année, donc facile à retrouver.


type : Acte d'état civil
Descriptif : Registres d'état civil - mairie de Saint-Mihiel - acte de naissance 185/1950

je ne place pas de liens internet, ni de numéro de page de l'acte.
 
Membre actif
Intéressant d’avoir plusieurs points de vue, je suis d’accord :D . Concernant nos interprétations, il n'y a qu’une seule règle sérieuse à suivre, c’est la grammaire GEDCOM.

Le champ « Type » dans GT c’est effectivement l’endroit pour y mentionner le Type de la source, et non la source elle-même. Exemples divers concrets : Naissance ; acte notarié, embrefs, tabellions, livret de famille, monographie…etc.
L’important est d’y faire correspondre la grammaire Gedcom avec la syntaxe…est-ce le Tag EVEN à utiliser, c’est au CDIP à se prononcer.

Dans le descriptif, il suffit de se tenir à la grammaire Gedcom = décrire le document qui contient l'information et non la transcription de l’acte. En fait c’est ici la SOURce , c’est-à-dire l'ensemble de l'ouvrage ou registre. Avec quel Tag le CDIP le gère ?
La source n’est en aucun cas l'acte lui-même et ce n’est pas de l’interprétation. Si c’est le cas avec GT, ce n’est pas bon.
Maintenant dans ce descriptif, soit on souhaite être minimaliste, soit analytique. Je fais parti de la 2ème catégorie et dans descriptif j’y note aussi le n° de page….du coup cela encombre le dictionnaire des données / descriptif de la source, ce qui me permet de revenir à mon propos initial :
==> Y-aurait-il un intérêt à alléger le dictionnaire de sources ou peu importe le nombre de lignes de descriptions des sources ?
S’il y a un intérêt (allègement, gain en rapidité d’exécution de GT, meilleure visibilité de nos sources), dans ce cas il serait utile de gérer la PAGE conformément à la norme Gedcom (Tag PAGE de niveau 3).

Concernant la transcription de l’acte, je le fais dans l’onglet « Note » de l’événement. Quel Tag est utilisé dans GT ? Ce que je sais c’est que la norme a prévu TEXT comme tag pour la transcription d’un acte unique. En fait c'est la transcription de la source.

Ce n’est pas du pinaillage, au début, en phase d’appropriation du logiciel, on ne se pose pas trop de questions, on fait comme on peut, puis, avec la maturité et les échanges de Gedcom l’on s’aperçoit qu’il est plus qu’important en ce qui nous concerne de se mettre en accord avec la grammaire GEDCOM, MAIS AUSSI, encore faut-il que les développeurs mettent leurs logiciels en accord avec la syntaxe Gedcom.

Quant à GeneaNet, il met en Note, tous les Tags qu’il ne sait pas interpréter…d’où l’intérêt d’être rigoureux surtout en matière de gestion des sources, parce que ce sont elles qui structurent nos généalogies et non l’inverse.

Amicalement
Jean-Jacques
 
Membre actif
Bonjour,
TOURFL":e89ltvq8 a dit:
Le champ « Type » dans GT c’est effectivement l’endroit pour y mentionner le Type de la source, et non la source elle-même. Exemples divers concrets : Naissance ; acte notarié, embrefs, tabellions, livret de famille, monographie…etc.
L’important est d’y faire correspondre la grammaire Gedcom avec la syntaxe…est-ce le Tag EVEN à utiliser, c’est au CDIP à se prononcer.

J'avoue avoir du mal à comprendre pourquoi vous voulez que le champ Type de Généatique soit le type de la source alors qu'il est exporté dans la tag SOUR, mais je reconnais que lors de la saisie, on ne sait pas où cette donnée est exportée et que le libellé du champ est trompeur.
Je ne pense pas que le tag EVEN soit le bon tag a utiliser, dans les exemples que vous donnez, Naissance est bien un événement, mais acte notarié, tabellions ou livret de famille ne sont pas des événements, même si ces documents ont été créés à l'occasion d'événements. Ceci dit , à part Naissance, les autres exemples me semblent bien pouvoir être saisis dans ce champ Type, ce sont pour moi des sources d'informations, certes incomplètes pour retrouver l'information (sauf pour le livret de famille, mais aux informations du livret de famille correspondent en mairie des actes de naissance, mariage, décès qui peuvent ne pas être accessible à tous).
Je pense que la grammaire GEDCOM autorise beaucoup de choses et même des choses peu cohérentes grâce à la hiérarchisation des tags. Le tag EVEN correspond à un événement, mais BIRT ou DEAT sont aussi des événements et je comprends mal qu'on puisse retrouver un tag EVEN sous un tag SOUR lui-même sous un tag BIRT ou DEAT, sauf à préciser un événement particulier qui se serait produit sur la source de l'événement Naissance ou Décès (document retrouvé dans le clocher d'une église...).
Bien sûr ce n'est que mon avis.
 
Membre actif
AL1493":22lgxomj a dit:
.../...je reconnais que lors de la saisie, on ne sait pas où cette donnée est exportée et que le libellé du champ est trompeur.
C’est exactement çà, le libellé est trompeur. A partir du moment où il y a un champ marqué « Type », il doit -selon la grammaire Gedcom- mentionné le type de la source et non la source elle-même. Qu’il soit exporté sous le Tag SOUR ou autre c’est le choix du CDIP. Ce que j’observe c’est que les Gedcom que je reçois issus d’autres logiciels l’exporte autrement et me pose moins de problème.
Je maintiens à nouveau que la SOURce d’une information c’est l'ensemble de l'ouvrage ou du registre contenant cette information, la naissance (par ex) n’est que le type d’information.
Concernant le descriptif dans GT, il suffit de s’en tenir à la grammaire Gedcom = décrire le document qui contient l'information, c’est en fait ici la véritable SOURce, avec quel Tag le CDIP le gère ?
La source n’est en aucun cas l'acte lui-même. L’acte n’est que la représentation de la source.
La grammaire GEDCOM est pourtant bien claire, elle n'est pas sujette à interprétation :
Je ressasse ces définitions de la grammaire GEDCOM à propos de la gestion des sources :
==> SOUR {source} : document d'origine ou source initiale de l'information. (champ « Descriptif » dans GT)
==> TYPE {type} : définition complémentaire de l'identificateur précédent. (champ « Type » dans GT)
==> TEXT {text} : texte exact provenant d'un document original (retranscription de l’acte dans le champ « Note » de l’événement dans GT)
Avec quels Tags GeneaTique gère ces éléments importants concernant la colonne vertébrale de nos généalogies ? C’est au CDIP de nous répondre…voire même de s’y conformer.
Mon propos se résume à deux questions :
Q1 – Est-ce que la terminologie employée dans GT par le CDIP respecte la syntaxe GEDCOM (les Tag normalisés) ?
Q2 - Y-a-t-il un intérêt à alléger le dictionnaire des sources ou peu importe le nombre de lignes de descriptions des sources ?
Amicalement
Jean-Jacques
 
Haut