• Bienvenue sur la nouvelle version du forum Guide de généalogie,

    Si vous avez du mal à vous connecter, faites une demande de réinitialisation de mot de passe : Réinitialiser mon mot de passe

Import d'un fichier Heredis

Membre
Bonjour,
Je voudrais importer dans Genéatique une branche issue d'un fichier Heredis.
En 1ère démarche brut :
l'import me fait perdre 99% des évènements type contrats notariés, vie militaire, etc..., seuls les recensements sont conservés, et bien entendu baptême, mariage, décès heureusement.
Les infos sur les sources sont importée partiellement

Je vois deux démarches :
1 - Généanet : Sur Généanet l'export du fichier gedcom ne fait rien perdre, tous les évènements sont présents, les sources ne sont pas tronquées, ==> idée de passer pas Genéanet, de faire un export Genéanet et un import du résultat dans Genéatique, en espérant que ce passage pas Généanet règle le problème des tags incompris par Généatique.

2 - Ouvrir le fichier GED issu d'Heredis via "bloc note" de Windows et remplacer par la fonction Rechercher/Remplacer les tags incompris par des tags compris par Généatique. Mais quel est le tag ou quels sont les tags compris par Génatique pour un évènement individuel ou de couple ?


Quelqu'un sait-il quelle est l'approche la plus porteuse, voire une 3ème voie à laquelle je n'aurais pas pensé, et comment connaître les tags Gedcom utilisés par Généatique, sont-ils accessibles quelque part ?

Merci pour vos idées.
 
Membre actif
Bonjour,
Je vois que personne ne vous a répondu depuis ce matin, ma réponse sera certainement incomplète et de plus je ne connais pas Heredis.
Dans généatique, il est possible à l'import de créer les rubriques des tags inconnus, je suppose que vous avez essayé, mais que le résultat est décevant.
1) passer par Geneanet, je vois 2 problèmes possibles
a) si des personnes sont contemporaines cela peut être gênant
b) Geneanet regroupe quelques fois des informations issues de plusieurs tags dans des notes, ce qui risque de mélanger des choses, mais le résultat peut vous convenir.
2) modifier le fichier Gedcom me semble être la meilleure solution, mais cela peut être assez long selon la taille du fichier et une difficulté va être de bien choisir les tags (niveau 1 et niveau 2).
Je ne connais pas de liste officielle des tags de Généatique (je crois que j'en ai fait une, mais il faut que je la recherche), mais vous pouvez trouver ces tags dans la structure de votre base de données.
Pour la vie militaire, il y a dans Généatique des informations, mais peut-être pas comme celles que vous avez. Une solution, c'est de vous créer une nouvelle base de données de test ou vous saisissez quelques informations pour comparer à celles de votre Gedcom (le livret militaire par exemple pourrait être saisie dans les notes de la rubrique Service militaire. Par contre pour les actes notariés je ne vois pas d'événement dédié dans Généatique.
Si des tags sont à créer pour des événements spécifiques je pense qu'il y a intérêt à regarder dans la norme Gedcom.
Il serait peut-être intéressant aussi de nous donner un exemple des données de votre Gedcom que vous voulez récupérer (sans révéler des informations confidentielles), ce sont surtout les tags utilisé par Heredis qui sont importants
 
Membre
Merci pour votre réponse j'ai essayé les tags inconnus, pas top, mais néanmoins du coup je garde l'info que je perdais avant.
Oui j'ai fait comme vous dites des tests pour voir ce que cela donne. Ce qui est long c'est de savoir quoi remplacer et par quoi, ensuite le "remplacer tout" du bloc notes est quasi immédiat.

Je suis très étonné que les différents services marketing des développeurs de logiciels de généalogie ne se préoccupent que des nouveaux entrants sur le marché, en laissant de côté les utilisateurs de produits concurrents.

Par exemple j'ai recensé trois problèmes dans le passage Heredis Généatique, il y en a peut être d'autres :

Les sources sur Hérédis avec l'éclatement en Dictionnaire des dépôts d'archives, la référence proprement dite et un lien http. Géneatique ne découpe pas pareil les sources, mais cela serait très facile pour qq'1 qui connait Gedcod de proposer une concaténation de ces infos au format généatique, je l'ai fait en 1h hier. Au coup pas coup certes pour remplacer les indirections, mais les gérer automatiquement est à la portée de n'importe quel développeur en très peu de temps.

Dans Hérédis on peut créer un évènement et ensuite donner des sous noms à ces évènements : Contrats notariés baux, etc.. Pas compliqué non plus de supprimer le sous nom et de ne conserver que l'évènement avec ses infos.

Idem pour les notes, facile de modifier pour trouver un schéma qui colle quitte à proposer plusieurs solutions à l'utilisateur.

Si je perds du temps c'est que je ne connais pas ce langage, et aussi assez mal la philosophie Généatique. Mais pour un spécialiste faire un programme d'import Hérédis==> Généatique, Génanet==> Généatique etc... en proposant des solutions à paramétrer me semble un développement très très minime, surtout qu'il existe des logiciels autrement plus puissants que le "Rechercher/Remplacer" du "bloc note" Windows.

Donc incompréhensible, sauf entente entre les différents intervenants de ne pas marcher sur les plates bandes du voisin.
 
Membre actif
Donc incompréhensible, sauf entente entre les différents intervenants de ne pas marcher sur les plates bandes du voisin.
Bonjour,
Les raisons sont plutôt que :
- geneatique a un modèle de données plus faible que HEREDIS (ex : que 2 champs par source Type+descriptif alors qu'heredis implémente la totalité d'une source gedcom, pas de notion de dépôts de source, gestion des adoptions non gedcom, pas de surnoms, etc.. -- la liste est longue en passant par une gestion des événements personnalisés peu adequate)
- contrairement aux autres logiciels (héredis, ancestris, ... ) peu d'efforts ont été fait par rapport a la conformité à la norme gedcom et à l'import de gedcom non basiques/propriétaires. En simplifiant, geneatique ne traite bien que des rubriques basiques.

Il est clair que le CDIP devrait traiter tout cela, mais ce n'est pas si simple. Sans faire évoluer le modèle de donnée geneatique, cela est une usine à gaz à faire. ( je dis ça car étant abonné aux principaux sites de généalogie et ayant plusieurs logiciels , j'ai du faire des scripts de conversion pas très simples). Une bijection parfaite dans les échanges Gedcom entre les logiciels n'est possible que si l'on se restreint au basique NMD\BMS, notes ou sources texte. De plus il faut une base de données avec une structure plus élaborée.

Je ne développe pas plus car on pourrait écrire des pages sur les problèmes d'import/export gedcom

Il est clair que geneatique est le logiciel le plus pauvre des logiciels courants en généalogie sur ces aspects. ( Il a d'autres avantages)

Cordialement
Thierry
 
Dernière édition:
Membre
J'ai à fusionner deux généalogies, une issue de Généatique, l'autre d'Heredis.
Je vais donc faire des imports croisés ayant accès à ces 2 licences en illimité, et conserver le logiciel qui me permettra d'avoir une fusion avec le moins de perte.

Ce que vous dîtes est inquiétant. Sur la durée (10 ans, 20 ans), il y a de grosse chance que l'un et/ou l'autre de ces 2 logiciels disparaissent. De la manière dont ils sont structurés dépendra les pertes que l'on devra alors subir.

Ce n'est pas une vue de l'esprit, mon choix initial fut Parentèle qui a disparu du marché, conséquence il m'a fallu faire une évolution, j'ai alors choisi Hérédis. Je suis arrivé à tout récupérer, avec des rechercher/remplacer dans bloc note et avec un tout petit programme Ruby de 3 lignes pour gérer la différence de gestion des médias l'un en indirection et l'autre sans. Mais grosso modo j'avais trouvé un équivalent entre les tags de ces 2 logiciels.

Là en première approche j'ai plein d'informations que je ne sais pas ou mettre dans Généatique, sinon dans une note quelconque : Les départements c'est un peu gros d'en faire l'impasse, les titres de noblesse, les surnoms, la personne sait elle signer, les liens entre individus (le parrain ou l'oncle présent à un mariage, le lien entre ce témoin et sa fiche personnelle au moins dans ma version actuelle est perdu).

Je vais continuer à le tester pour ne pas me laisser influencer par un logiciel que je connais mieux.
 
Membre actif
Il est vrai que chaque logiciel a une structure de donnée qui lui est propre et que le passage de l'un à l'autre est souvent difficile, voire impossible.
Les départements sont dans Généatique, certes pas en clair, mais on a la numéro, il faudrait peu de chose pour avoir les départements en clair dans les documents édités. Et je pense que pour la saisie, le numéro est suffisant et plus simple que le nom du département.
Pour les titres de noblesse, il y a un champ mais les dates sont absentes. On avait la même chose pour les professions et depuis quelques années, elles sont associées à des dates et des lieux.
Les surnoms, la il y a un manque réel.
Pour la signature, il y a un champ booléen (oui, non , on ne sait pas, Le problème avec ce champ c'est que dans certains actes, une personne sait signer et quelques mois plus tard elle ne sait pas. Donc compliqué à suivre, je l'indique dans la note liée à l'acte, c'est plus long.
les liens entre individus (le parrain ou l'oncle présent à un mariage, le lien entre ce témoin et sa fiche personnelle au moins dans ma version actuelle est perdu)
Là je ne suis pas d'accord, dans la saisie des parrains marraines et témoins, on peut mettre les liens familiaux et créer les fiches avec les liens de famille entre les personnes, mais si ces données sont gérées différemment dans un autre logiciel, elles sont peut-être difficile à récupérer (je pense que c'est un problème de gestion et d'interprétation des tags Gedcom).
Oui, on peut faire des reproches à Généatique, mais on peut en faire aussi à Hérédis (je n'arrive pas à l'utiliser). Quand on est habitué à un logiciel, les autres sont ... déroutants.
 
Membre actif
Là en première approche j'ai plein d'informations que je ne sais pas ou mettre dans Généatique, sinon dans une note quelconque : Les départements c'est un peu gros d'en faire l'impasse, les titres de noblesse, les surnoms, la personne sait elle signer, les liens entre individus (le parrain ou l'oncle présent à un mariage, le lien entre ce témoin et sa fiche personnelle au moins dans ma version actuelle est perdu).
Il y a certaines équivalences,

Les titres de noblesse : HEREDIS n'est pas conforme Gedcom, Geneatique l'est presque
il faut modifier la stucture geneatique TITRE en "evt avec info" et avec tag TITL
il faut modifier dans le gedcom
1 EVEN
2 DATE xxx
2 CAUSE titre de noblesse
->
1 TITL titre de noblesse
2 DATE xx
cela ira dans la rubrique TITRE

la personne sait elle signer, aucun n'est conforme (car supprimé après gedcom 5.0; comme indiqué c'est une information qui ne devrait pas être au niveau 1 mais plutôt dans une note associee a un acte) mais les 2 savent gérer cette rubrique.
il faut modifier dans le gedcom
1 SIGN YES (ou NO)
->
1 SIGN O (ou N)
cela ira dans la rubrique SIGNATURE

les liens entre individus (le parrain ou l'oncle présent à un mariage, le lien entre ce témoin et sa fiche personnelle au moins dans ma version actuelle est perdu).
> Oui les tag ASSO au niveau 1 (personnes liées) ne sont pas gérés par Geneatique; Geneatique ne gére que le niveau 2 (extension norme, validée en version 7) mais il est possible de transformer en relation privilégiée
1 ASSO @xxx@
1 TYPE INDI
2 RELA xxxxxx
2 NOTE yyyy
-->
1 _REL_PRIV
2 ASSO @xxx@
3 RELA xxxxx (yyyy)
cela sera vu comme une relation dite "privilégiée" dans Geneatique
Nota : pour les evts partagés il n' y a pas compatibilité des associations de niveau 2. Si vous voyer des tags _SHAR remplacer par ASSO.

Et des impossibilités
les surnoms : c'est un tag NICK au niveau 2 dans une structure NAME, Généatique l'ignore
> la seule solution c'est de modifier la structure NAME, de mettre le tag NICK au niveau 1 apres la sequence NAME/GIVN/SURN
> Puis créer une rubrique surnom avec tag NICK de niveau 1
(A paramétrer dans la structure du gedcom en fin d'import.)

Ce que vous dîtes est inquiétant. Sur la durée (10 ans, 20 ans), il y a de grosse chance que l'un et/ou l'autre de ces 2 logiciels disparaissent. De la manière dont ils sont structurés dépendra les pertes que l'on devra alors subir.
Entièrement d'accord, c'est pour cela que je considère que la seule sauvegarde est le gedcom et qu'il ne faut rien créer dans Geneatique qui ne s'exporte pas (quitte à que ce soit en tag propriétaire). en Gedcom tout se converti +/- suivant le logiciel cible.

Cordialement
Thierry
 
Dernière édition:
Membre
Entièrement d'accord, c'est pour cela que je considère que la seule sauvegarde est le gedcom et qu'il ne faut rien créer dans Geneatique qui ne s'exporte pas (quitte à que ce soit en tag propriétaire). en Gedcom tout se converti +/- suivant le logiciel cible.
Dans la pratique vous faites comment pour savoir ce qui ne s'exporte pas ? Comment gérez-vous les tags propriétaires ?

En cas de futurs problème de pérennité, des solutions type Généanet sont à étudier. Accepter des Gedcom Généatique et Hérédis c'est leur fond de commerce, du coup ils sont particulièrement performants sur ce point.
Je ne peux pas exporter mon Gedom issu de Généatique pour le vérifier, le compte Genanet n'acceptant qu'un seul arbre, mais avec un envoi Hérédis rien n'est perdu : titre, surnom, notes de tous les niveaux (personnelle, d'union, liées aux actes) , source avec tous ses éléments (dépôts d'archive, réf du document, hyperlien), les infos sur les lieux (Pays+région+Département+code lieu+commune+subdivision du lieu/hameau-lieudit), les hyperliens entre un témoin d'un acte et sa fiche sont conservés etc...
Donc tous les points que j'avais signalé comme perdu dans un passage Hérédis ==> Généatique, ne le sont pas dans un passage vers Généanet.

Vous pouvez sans doute me confirmer qu'avec Généatique c'est pareil ?

La seule chose que Généanet ne semble pas gérer c'est un média en pdf, je n'ai pas de média en vidéo donc là je ne sais pas.
 
Membre actif
Bonjour,

Je vais essayer de limiter mes réponses pour éviter le roman fleuve

Dans la pratique vous faites comment pour savoir ce qui ne s'exporte pas ?
Je créé l'information dans le logiciel (par ex Geneatique) et je vérifie si elle se trouve dans le gedcom.
Avec Geneatique, il y a, somme toutes, peu d'informations qui ne s'exportent pas (ex : notion d'événement partagé, les types de parents (biologique/adoptif), ... )

Comment gérez-vous les tags propriétaires ?
J'évite les tags propriétaires, néanmoins quand il y en a besoin, je les convertis soit en note, soit en évènement personnalisé (tag EVEN xxx), soit un fait (tag FACT xxxx)

En cas de futurs problème de pérennité, des solutions type Généanet sont à étudier. Accepter des Gedcom Généatique et Hérédis c'est leur fond de commerce, du coup ils sont particulièrement performants sur ce point.
Geneanet est basé sur geneweb 7 qui a une structure de donnée assez pauvre aussi. Ils convertissent en note ce qui ne peut se mettre en événement ou dans un champ geneweb.

Je ne peux pas exporter mon Gedom issu de Généatique pour le vérifier, le compte Genanet n'acceptant qu'un seul arbre, mais avec un envoi Hérédis rien n'est perdu ....
Vous pouvez créer autant de comptes (n identifiants avec la même adresse email) que vous voulez c'est gratuit. Une fois le compte sans utilité vous pouvez aussi le supprimer quand vous voulez.

Donc tous les points que j'avais signalé comme perdu dans un passage Hérédis ==> Généatique, ne le sont pas dans un passage vers Généanet.
Pas tout à fait, Geneanet est injectif dans la base geneweb (ex : n notes + tag propriétaires -> 1 note, n sources structurées +depots -> 1 source texte à n lignes (balise <BR> entre sources). les relations des événements sont aussi mises dans les notes (role des temoins, ...). Si vous récupérer le gedcom ainsi créé vous aurez des informations concaténées avec peu de choses de perdu (car "rangé" autrement). Ce qui est le plus problématique ce sont les relations dans des évènements éclatées dans les notes.
Par ailleurs si vous importez des médias (via geneanet Upload), ils seront tous sur généanet mais plus associés aux événements et ne seront pas récupérables (non lié à un gedcom) ou téléchargeable simplement.
Vous pouvez sans doute me confirmer qu'avec Généatique c'est pareil ?
Oui/Non, Généatique ne va pas aussi loin que Geneanet. Néanmoins pour tout ce qui se trouve au niveau 1 Gedcom il sait récupérer les info en créant des rubriques dédiées ou pour certaines en les mettant en notes (ou d'autres champs). Cela donne des choses un peu "exotiques" dans certains cas.
Mais pour les personnes "loin de l'informatique" c'est compliqué de l'utiliser, trop technique et non documenté. Donc au global comme ce n'est pas automatique (cf mon post précédent) globalement c'est plutôt non pour la majorité de la population. (contrairement à Geneanet ou d'autres logiciels comme Ancestris)
La seule chose que Généanet ne semble pas gérer c'est un média en pdf, je n'ai pas de média en vidéo donc là je ne sais pas.
Les types de médias sont effectivement limités (cause geneweb principalement) mais il y a des informations qui sont filtrées par geneanet, car
- soit inutile à afficher dans une fiche (par exemple le champ "origine donnée" pour geneatique, ou les tag _UUID (identifiant unique) ou autre tags du genre).
- soit compliqué à interpréter ou des tags avec un type d'info variable
Mais comme dit plus haut généanet à un programme qui traite/transforme la très très grande majorité des informations utiles avant injection dans la base geneweb

Cordialement
Thierry
 
Dernière édition:
Membre
Merci pour toutes ces explications.

Si je comprend bien, on arrive à conserver toutes les infos, mais comme on les convertit en note on appauvrit de facto l'information, en perdant le tag d'origine.
Aussi dans ma conversion, si pour ne pas les perdre des infos je dois les transformer en note , je vais au début de ces notes ajouter une sorte de tag personnel combinaison de caractères que l'on ne peut pas rencontrer naturellement dans un texte, solution bancale pour remplacer l'injection dont vous parlez par un semblant de bijection, car Il serait ainsi "théoriquement" possible de faire ultérieurement des programmes Python ou Ruby ou des rechercher/remplacer, pour retrouver ces combinaisons spécifiques et les traiter, je ne le ferai pas mais ainsi je me rassure ....

Le problème ce sont les limitations dues à mes connaissances superficielles :
- Perte de temps car ne connaissant pas vraiment Gedcod, il me faut l'analyser, voir créer de facto une fausse généalogie pour voir quels sont les tags générés par Généatique, c'est long mais pas trop grave.
- Le vrai problème c'est que dans une conversion on connait mal la philosophie du nouveau logiciel. On peut donc faire une conversion qui marche, mais qui n'est pas forcément logique pour le logiciel en question, et quand j'en découvrira plus tard les effets pervers, il me sera très difficile de revenir en arrière.

Cordialement
 
Membre actif
Bonjour,

Rapidement résumé, oui.
A toute fin utile la norme GEDCOM se trouve ici : https://gedcom.io/specs
Geneatique affiche être en version 5.5 mais c'est plus un mélange de 5.0 et 5.5.1 voire 7.0 sur certains aspects.

Plus le logiciel est riche en champs plus il est difficile de faire des échanges avec les logiciels qui sont plus pauvres en nombre de champs/rubriques (perte de la structuration du gedcom).

Le fait que Geneatique ait une structure paramétrable au niveau 1 (*) du gedcom (permettant d'importer des tags propriétaires) est plutôt bien. Néanmoins il est handicapé par de faibles possibilités au niveau 2 et surtout ne permet de dépasser une paramétrisation au niveau 3 et suivants. Il souffre aussi de l'impossibilité d'exporter directement en UTF-8

Cordialement
Thierry
(*) : niveau d'imbrication d'une structure gedcom. le niveau 0 étant la structure gedcom complète (entête/s personnes/familles/sources/notes/dépots/medias)
 
Dernière édition:

gratuit

Haut