Généalogie des protestants

A partir de 1792, les naissances, mariages et décès de tous les citoyens, quelque soit leur religion, sont enregistrés dans les registres de l'état-civil. Cette page est consacrée aux recherches généalogiques antèrieures à la Révolution.

Histoire de la religion protestante en France : quelques dates importantes

Temple protestant de Charenton détruit en 1686 - BNF
  • 1559 : Synode de Paris : le culte protestant s'organise
  • 1562 : Tolérance dans certains lieux
  • 1572 : Massacre de la Saint-Barthélemy le 24 août
  • 1598 : Edit de Nantes : Proclamation de la liberté de conscience
  • 1685 : Révocation de l'édit de Nantes : Certains protestants se convertissent, d'autres s'exilent tandis que la grande majorité pratique sa religion en secret.

Généalogie des luthériens

L'Eglise luthérienne est restée pratiquement limitée à l'Alsace.

Vous trouverez dans cette région, surtout dans les villes, des séries continues de registres paroissiaux luthériens. Ils sont cependant écrits en allemand et en écriture gothique.

Généalogie des réformés

Illustrations de Alexander Rossen ( 1674) scène de prêche

De 1559 à 1685 : On trouve des registres paroissiaux réformés en faible nombre (pertes, destructions).

De 1685 à 1787 : il existe quelques registres lacunaires tenus par des pasteurs itinérants.

Durant cette période, les enfants protestants étaient en général baptisés par les prêtres : Les registres paroissiaux catholiques.

Les mariages sont très rarement célébrés par des prêtres. Les époux font bénir leur mariage clandestinement par des pasteurs (mariages "au Désert"). Cependant, vous pourrez trouver les contrats de mariages : Les archives notariales.

Les protestants refusaient toute cérémonie catholique au moment du décès. Les décès étaient inscrits avec la mention décédé(e) "dans l'hérésie de Calvin". On peut aussi lire "a été enterré en terre profane". Vous pourrez peut-être trouver des testaments.

A partir de 1736, les décès des protestants doivent être portés à la connaissance du juge royal et l'on trouvera trace de ces déclarations de 1737 à 1787.

De 1787 à 1792 : On trouve des registres de réhabilition de mariage : les protestants précisent la date de leur mariage et les enfants qu'ils ont eu ensemble.

Des registres de naissance, mariage et décès sont tenus durant cette période. On trouve ces registres aux archives départementales ou aux archives communales.

Associations de généalogie...

Bibliographie

  • G. Bernard, Les familles protestantes en France, 16e s. - 1792, Guide de recherches biographiques et généalogiques, Paris, Archives nationales, 1987
  • Francis Christian, Rechercher ses ancêtres protestants, Edition Autrement, Paris, 2005

D'autres articles sur la généalogie